Les Ateliers Littéraires du Roman Pays

Que nos plumes s’allient au poinçon de l’orfèvre Martine Vandenkerkove
Taille fine

Al doctor Angel Escudero

Quand au petit matin il déposa l'outil,
Un rayon s'invitait au fond de l'atelier.

Depuis combien de temps était-il à l'ouvrage,
Sondant le minéral jusqu'au tréfonds de l'âme
Pour mieux en peaufiner les facettes multiples ?

La matière et l'esprit en telle affinité,
L'intention et le geste à ce point fusionnés
Que l'espace et le temps, en lui, ne faisaient qu'un !

Il ferma les paupières pour mieux se détacher
Et permettre à la pierre d'éclore à sa manière.

Sa pensée ondoyait aux confins de lui-même,
Cherchant à honorer l'Energie d'origine
Qui, avec tant d'Amour, avait guidé sa main.

Pour en avoir gommé chaque rugosité,
Poli et repoli la moindre aspérité,
Il sentit battre en lui le pouls du Diamant
Comme si le ciseau avait "taillé" son cœur !

Son regard se leva, tourné vers l'établi
Et s'immobilisa sur l'aimant de lumière
Qui s'épanouissait ….. comme un Tournesoleil !


Michèle Bailly

Écrit pour le 19 mai 2008 (Thème "Laideur et Beauté")

page suivante
page précédente
mentions légales Creative Commons License plan du site
Document sans nom