Les Ateliers Littéraires du Roman Pays

Que nos plumes s’allient au poinçon de l’orfèvre Martine Vandenkerkove

Les yeux de G.


En ces temps là, j’aimais passionnément
ses yeux d’étangs et de troubles carrefours,
d’iris mélancoliques
et d’ancolies rêveuses
ses yeux de pigeon étonné,
d’oiseaux verts et d’alouettes foudroyées.

Ses yeux blonds,
d’onyx et de jade.
Ses yeux fixes de pythies et d’orages anciens,
de mers violettes et d’Ulysse fasciné par les sirènes
Ses yeux de flûtes enchantées et de nostalgies créoles


et surtout, ceux qui pâlissaient au nom de Vancouver
et montaient aux barricades une cerise écrasée
sur les paupières…
ceux enfin qui dérivaient comme des bateaux ivres
sous mes baisers.

Hélène Stevens



   univers

mentions légales Creative Commons License plan du site